MÉTHODOLOGIE DE LA DISSERTATION littéraire

(fiche réalisée par Philippe Misandeau)

Imprimer la page  Fermer la page Télécharger les fichiers aux formats :

Définition, démarche et évaluation :

La dissertation est un travail d'argumentation qui invite à organiser une réflexion personnelle, à partir de textes et de documents (proposés dans le corpus et appartenant à votre culture personnelle).
Elle se construit à partir d'une problématique littéraire personnelle en lien avec un objet d'étude identifié.
L'évaluation portera sur votre aptitude à montrer votre capacité à analyser le sujet, à mobiliser et exploiter vos connaissances, à communiquer votre point de vue grâce à une argumentation personnelle pertinente.

CE QU'IL FAUT DONC SAVOIR FAIRE

1 – Analyser le sujet, rechercher des idées et des arguments (1/2 heure sur 4) :

Un sujet de dissertation littéraire sera de ce type : "compte tenu de... (ce que vous lisez dans le corpus et de ce que vous savez sur tel ou tel objet d'étude), votre expérience de lecteur averti vous permet-elle d'adhérer ou non... (au jugement, à l'appréciation, à la définition, suivants)"
Ainsi, vous devez mettre le sujet en relation avec l'objet (ou les objets) d'étude du corpus afin de bien comprendre et de pouvoir délimiter le cadre référent (genres, courants, mouvements, histoire littéraire). Cette étape est décisive pour éviter le "hors sujet". Pour cerner ce référent il vous faut :
- relever les mots-clés du sujet proposé afin d'analyser la consigne (notions et termes littéraires, plan indiqué ou suggéré...)
- reformuler le sujet avec vos propres mots, de façon à en dégager la problématique (en lien avec un ou deux objets d'étude) : rédigez la problématique sous la forme d'une question (commençant souvent par "en quoi..." ou "comment ou "dans quelle mesure...")
- prendre en compte les différents documents dont vous disposez en les relisant à la lumière de votre problématique : voyez ceux qui vous donnent des éléments de réponse ou de réfutation, notez des citations ; ajoutez-y des œuvres puisées dans votre culture personnelle qui vous paraissent propres à servir de support à votre réflexion sur le sujet.
- enrichir son raisonnement par déductions (du général au particulier), inductions (du particulier au général), analogies (dégager des similitudes) et oppositions.

2 – Construire le plan de la dissertation (1/2 heure) :

Il s'agit d'ordonner ses arguments : la dissertation est une démonstration, un travail structuré, construit suivant un plan argumentatif nettement repérable. Il faut donc adapter le plan au type de sujet posé :

TYPES DE SUJETS

Réponse par un PLAN ADAPTÉ

Sujet qui invite à commenter et à exprimer un jugement personnel :
- "Quels supports (textes, images, films...) vous paraissent être les plus efficaces pour convaincre ?"
- "En vous référant aux textes de X, de Y et de Z, vous direz lequel vous touche et pour quelles raisons."
- Pour V. Hugo l'intrigue théâtrale ne doit développer "que des choses pleines de leçons et de conseils" (préface de
Lucrèce Borgia), alors que selon Stendhal (in Racine et Shakespeare) le spectateur doit y trouver "le plus de plaisir possible". Qu'en est-il selon vous ?

Plan analytique (expliquer, justifier, illustrer, nuancer), ou plan comparatif :
analyse et enrichissement successifs des éléments de convergence et d'opposition entre différents points de vue dont il faut cerner les enjeux, problématique après problématique puis, exposé de votre avis personnel après analyse.
Attention, il ne faut jamais séparer les deux éléments analysés dans deux parties distinctes.

= 3 à 4 parties distinctes (une partie par problématique)

Sujet qui invite à arbitrer, discuter, nuancerconfronter des points de vue d'auteurs, voire réfuter une définition ou nuancer l'opinion d'un auteur (en fonction des contextes) :
- "Le théâtre est fait pour être représenté non pour être lu..."
- "C'est grâce à la tragédie que le mythe parvient à son contenu le plus profond, à sa forme la plus expressive" Partagez-vous le point de vue de F. Nietzsche".

Plan concessif, appelé à tort "plan dialectique" (développer, nuancer ou réfuter) :
dans un premier temps il faut explorer, développer, justifier (la thèse adverse), puis en faire apparaître les limites (autre contexte), afin de proposer son point de vue personnel (thèse).
Attention : bannir le "thèse, antithèse, synthèse" y préférer le "oui..., mais..." ou le "non..., mais..." (thèse adverse / thèse personnelle)

= 2 à 3 parties distinctes

Sujet et consigne qui dictent la démarche à adopter :

"Parmi les différents arguments donnés dans l'ensemble des textes du corpus, choisissez-en un que vous approuvez et expliquez l'intérêt qu'il présente. Choisissez-en un autre qui vous semble discutable et expliquez pourquoi il l'est, selon vous."

À adapter selon le sujet

Ici, envisager 2 parties distinctes composées chacune de 2 paragraphes (présentation de l'argument choisi puis explication du choix).

3 - Préparer la dissertation au brouillon (1/2 heure) :

4 – Rédiger la dissertation (2 heures)

Ph. Misandeau

Bibliographie (manuels scolaires)

Français lycée, Textes et méthodes, et 1re toutes séries (Bertrand Lacoste, 1996 et 04/2002)
Français 1re, Méthodes pour le bac (Hachette, 04/2002)
Les nouvelles pratiques du Français 1re (Hatier, 04/2001)
Expression 2e/1e 500 exercices sur les objets d'étude (Magnard, 04/2002)
Français les nouvelles épreuves du BAC, méthodes et techniques (Nathan, 04/2001)